01.08.2022 - BASF SE

BASF enregistre à nouveau de solides bénéfices malgré les prix toujours élevés des matières premières et de l'énergie

Un revenu net de 2,1 milliards d'euros en hausse de 26,3 % par rapport au trimestre précédent

Le groupe BASF a augmenté son chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent pour atteindre 23,0 milliards d'euros. Cette hausse de 16,3 % est principalement due aux importantes augmentations de prix que BASF a pu introduire dans presque tous les segments.

À 2,3 milliards d'euros, le résultat d'exploitation (EBIT) avant éléments spéciaux a atteint le niveau du bon trimestre de l'année précédente. Les secteurs Agricultural Solutions et Nutrition & Care ont considérablement augmenté leurs bénéfices, tandis que les bénéfices du secteur Industrial Solutions ont légèrement augmenté. L'EBIT avant éléments spéciaux s'est considérablement amélioré dans le segment Autres. En revanche, les segments Chimie et Matériaux ont généré un EBIT avant éléments spéciaux considérablement plus faible. Dans le segment Surface Technologies, l'EBIT avant éléments spéciaux a également baissé de manière significative.

L'EBIT a augmenté de 34 millions d'euros pour atteindre 2,4 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation avant dépréciation, amortissement et éléments spéciaux (EBITDA avant éléments spéciaux) a augmenté de 76 millions d'euros pour atteindre 3,3 milliards d'euros et l'EBITDA a augmenté de 197 millions d'euros pour atteindre 3,4 milliards d'euros au deuxième trimestre 2022.

Évolution des flux de trésorerie au deuxième trimestre 2022.

Les flows de trésorerie liés aux activités opérationnelles se sont élevés à 1,2 milliard d'euros au deuxième trimestre 2022, soit une baisse de 1,3 milliard d'euros par rapport au trimestre de l'année précédente. Le flow de trésorerie disponible s'est élevé à 336 millions d'euros au deuxième trimestre 2022, après 1,8 milliard d'euros au deuxième trimestre 2021.

Développement des segments de BASF au deuxième trimestre 2022

Le chiffre d'affaires du segment Chimie a considérablement augmenté de 27,2 % par rapport au deuxième trimestre 2021 pour atteindre 4,3 milliards d'euros. Les deux divisions opérationnelles ont contribué à cette augmentation. La croissance du chiffre d'affaires est principalement due à des prix nettement plus élevés dans les deux divisions, principalement en raison de la répercussion de la hausse des prix des matières premières et de l'énergie dans un contexte de demande toujours forte. L'EBIT avant éléments spéciaux de 853 millions d'euros s'est maintenu à un niveau élevé, mais a été considérablement inférieur aux bénéfices exceptionnellement élevés du trimestre précédent. Cela s'explique principalement par la baisse considérable des bénéfices de la division Pétrochimie, essentiellement due à l'augmentation des coûts fixes en raison de la hausse des prix de l'énergie et des effets de change.

Le segment des matériaux a considérablement augmenté ses ventes de 29,9 % par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 4,9 milliards d'euros. Cette augmentation est principalement due à la forte croissance des ventes de la division Monomères. La division Performance Materials a également enregistré une hausse considérable. L'évolution positive du chiffre d'affaires est principalement due à des prix nettement plus élevés résultant de la répercussion de la hausse des prix des matières premières. À 668 millions d'euros, l'EBIT avant éléments spéciaux a considérablement diminué par rapport au deuxième trimestre 2021. Dans les deux divisions, les marges plus élevées n'ont pas pu compenser l'augmentation des coûts fixes.

Le chiffre d'affaires du segment Solutions industrielles a considérablement augmenté par rapport au deuxième trimestre 2021 et s'est élevé à 2,6 milliards d'euros. Cela représente une augmentation de 12,1 %, qui s'explique principalement par la forte croissance des ventes de la division Performance Chemicals. La division Dispersions & Résines a enregistré une légère augmentation des ventes. L'augmentation des ventes est principalement due à des niveaux de prix nettement plus élevés dans tous les domaines d'activité et dans toutes les régions. Cela résulte en grande partie de l'augmentation des prix des matières premières, de l'énergie et du fret. À 323 millions d'euros, l'EBIT avant éléments spéciaux du segment a été légèrement supérieur à celui du trimestre précédent. Cela reflected la hausse significative des bénéfices de la division Performance Chemicals, principalement due à la croissance des marges induite par les prix.

Dans le segment des technologies de surface, le chiffre d'affaires de 5,4 milliards d'euros était inférieur de 7,6 % à celui du trimestre précédent. La croissance considérable des ventes dans la division Coatings n'a pas pu compenser la forte baisse dans la division Catalysts. La baisse du chiffre d'affaires d'une année sur l'autre est principalement due à des volumes nettement inférieurs dans la division Catalysts. Cette baisse est principalement due à une demande plus faible de l'industrie automobile en raison de l'insuffisance de l'offre de semi-conducteurs et des blocages en Chine. L'EBIT avant éléments spéciaux de 227 millions d'euros a considérablement diminué par rapport aux 289 millions d'euros rapportés au deuxième trimestre 2021. Cela s'explique par la baisse considérable de l'EBIT avant éléments spéciaux de la division Coatings, principalement en raison de la hausse des coûts fixes.

Par rapport au deuxième trimestre 2021, le chiffre d'affaires du segment Nutrition & Care a augmenté de 30,9 % pour atteindre 2,1 milliards d'euros. Les deux divisions ont apporté une contribution significative. La croissance du chiffre d'affaires s'explique par des prix nettement plus élevés dans tous les domaines d'activité, répercutant la hausse des prix des matières premières et de l'énergie. L'EBIT avant éléments spéciaux du segment a été considérablement supérieur à celui du trimestre précédent et a atteint 213 millions d'euros. Ceci est dû à l'augmentation considérable de l'EBIT avant éléments spéciaux dans la division Care Chemicals.

Le chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros du segment Solutions agricoles a considérablement augmenté par rapport au deuxième trimestre 2021. Cette augmentation de 25,3 % est principalement attribuable à la hausse des prix dans toutes les régions et aux effets de change positifs, principalement du dollar américain. Des volumes nettement plus élevés ont également contribué à l'évolution du chiffre d'affaires. Avec 223 millions d'euros, l'EBIT avant éléments spéciaux est nettement supérieur à celui du trimestre précédent. Cela s'explique principalement par l'évolution positive du chiffre d'affaires, qui a plus que compensé l'augmentation des coûts.

Le chiffre d'affaires du secteur Autres a considérablement augmenté par rapport au deuxième trimestre 2021 et s'est élevé à 1,1 milliard d'euros. Cela a principalement reflected la croissance des ventes dans le négoce de matières premières. À moins 168 millions d'euros, l'EBIT avant éléments spéciaux s'est considérablement amélioré par rapport au trimestre de l'année précédente.

Note: Cet article a été traduit à l'aide d'un système informatique sans intervention humaine. LUMITOS propose ces traductions automatiques pour présenter un plus large éventail d'actualités. Comme cet article a été traduit avec traduction automatique, il est possible qu'il contienne des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire. L'article original dans Anglais peut être trouvé ici.

Plus sur BASF