24.01.2023 - Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change (MCC) gGmbH

Un nouveau rapport révèle un "grand écart" dans l'élimination du dioxyde de carbone nécessaire

"Le REC n'est pas quelque chose que nous pourrions faire, mais quelque chose que nous devons absolument faire pour atteindre l'objectif de température de l'Accord de Paris".

L'élimination du dioxyde de carbone (CDR) de l'atmosphère, parallèlement à la réduction rapide des émissions, est nécessaire pour atteindre l'objectif de température fixé par l'accord de Paris, à savoir limiter le réchauffement à un niveau bien inférieur à 2 degrés Celsius et poursuivre les efforts pour atteindre 1,5 degré Celsius. C'est ce que souligne le premier rapport "State of Carbon Dioxide Removal", qui réunit plus de 20 experts dans le domaine de la réduction des émissions de carbone et a été dirigé par la Smith School of Enterprise and the Environment de l'université d'Oxford. Il a été codirigé par l'institut de recherche sur le climat MCC (Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change), basé à Berlin.

"À l'heure actuelle, les informations essentielles sur le PCEM sont très dispersées et difficiles d'accès. Cela entrave les progrès", explique l'auteur, Jan Minx, chef du groupe de travail du MCC sur la science appliquée à la durabilité. "L'état de la recherche, du développement et de la politique en matière de REC accuse un retard similaire à celui des énergies renouvelables il y a 25 ans. Les bonnes décisions et l'accélération des progrès dans le domaine du REC nécessitent des données adéquates. Ce rapport contribuera à améliorer cette situation, étape par étape, avec l'ensemble de la communauté de la CDR."

Selon le rapport, la quasi-totalité de la RDC actuelle provient de méthodes d'élimination conventionnelles sur terre (2 gigatonnes de CO₂ par an), principalement via la plantation d'arbres et la gestion des sols. Les pays doivent maintenir et développer ces méthodes, en les doublant approximativement dans les trajectoires à 1,5°C et en les augmentant d'environ 50 % dans les trajectoires à 2°C d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2020. Dans un climat qui se réchauffe, il s'agit d'un défi énorme qui nécessite des politiques et une gestion spécifiques, indiquent les auteurs. Mais pratiquement tous les scénarios requièrent également de nouvelles technologies de réduction des émissions de gaz à effet de serre, telles que la bioénergie avec capture et stockage du carbone (BECCS), le biochar, l'amélioration de l'altération des roches et la capture et le stockage directs du carbone dans l'air (DACCS). Les nouvelles technologies CDR ne représentent qu'une infime partie du CDR actuel (0,002 gigatonnes de CO₂ par an). Pour combler le déficit de CDR, il faut une croissance rapide de ces nouvelles technologies CDR, d'un facteur de 1 300 en moyenne d'ici 2050.

"Pour limiter le réchauffement à 2°C ou moins, nous devons accélérer les réductions d'émissions. Mais les conclusions de ce rapport sont claires : nous devons également accroître l'élimination du carbone, en restaurant et en améliorant les écosystèmes et en développant rapidement de nouvelles méthodes de réduction des émissions de carbone", explique l'auteur du rapport, Steve Smith, de la Smith School of Enterprise and Environment de l'Université d'Oxford. "De nombreuses méthodes nouvelles et prometteuses apparaissent. Plutôt que de se concentrer sur une ou deux options, nous devrions encourager la constitution d'un portefeuille, afin d'atteindre rapidement le niveau net zéro sans trop dépendre d'une seule méthode."

Le REC n'est pas une solution miracle, car les voies permettant de limiter le réchauffement à 2°C ou moins nécessitent des réductions importantes des émissions en plus, et non à la place, du REC. Selon les auteurs du rapport, il est possible de limiter notre dépendance à l'égard du CDR en réduisant rapidement les émissions et en utilisant l'énergie plus efficacement. L'ampleur du déploiement requis au cours de la seconde moitié du siècle ne sera réalisable que si nous assistons à un nouveau déploiement important au cours des dix prochaines années, c'est-à-dire au cours de la nouvelle phase de formation du REC.

"L'innovation dans le domaine du REC s'est considérablement développée au cours des deux dernières années, comme le montrent les investissements dans les capacités, la recherche financée par des fonds publics et les brevets. Mais compte tenu des ordres de grandeur dont l'industrie de la REC a besoin pour se développer d'ici le milieu du siècle, il est urgent de mettre en place un soutien politique global pour stimuler la croissance", explique Gregory Nemet, coauteur, professeur à l'école d'affaires publiques La Follette de l'université du Wisconsin-Madison.

"La RDC n'est pas quelque chose que nous pourrions faire, mais quelque chose que nous devons absolument faire pour atteindre l'objectif de température de l'Accord de Paris", déclare l'auteur Oliver Geden, de l'Institut allemand pour les affaires internationales et de sécurité (SWP). "Plus de 120 gouvernements nationaux ont un objectif d'émissions nettes nulles, ce qui implique d'utiliser le REC, mais peu de gouvernements ont des plans exploitables pour le développer. Cela présente un manque important."

Ce rapport a pour but d'informer régulièrement les chercheurs, les décideurs et les praticiens sur l'état d'avancement, en collectant et en analysant systématiquement la grande quantité de données et de développements dans de nombreuses régions du monde.

  • Smith, S. M., Geden, O., Nemet, G., Gidden, M., Lamb, W. F., Powis, C., Bellamy, R., Callaghan, M., Cowie, A., Cox, E., Fuss, S., Gasser, T., Grassi, G., Greene, J., Lück, S., Mohan, A., Müller-Hansen, F., Peters, G., Pratama, Y., Repke, T., Riahi, K., Schenuit, F., Steinhauser, J., Strefler, J., Valenzuela, J. M., and Minx, J. C. (2023). The State of Carbon Dioxide Removal – 1st Edition.

Note: Cet article a été traduit à l'aide d'un système informatique sans intervention humaine. LUMITOS propose ces traductions automatiques pour présenter un plus large éventail d'actualités. Comme cet article a été traduit avec traduction automatique, il est possible qu'il contienne des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire. L'article original dans Anglais peut être trouvé ici.

Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change (MCC) gGmbH

Recommander les actualités PDF / Imprimer article

Partager

Faits, contextes, dossiers
  • dioxyde de carbone
  • émissions de CO2
  • élimination du diox…
  • stockage du carbone
  • captage du carbone